[email protected]
 
LA CHAIRE CYBERDÉFENSE

La Chaire de Cyberdéfense et Cybersécurité Saint-Cyr, Sogeti, Thales


Autres événements



ÉVÉNEMENTS PASSÉS

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 80

avr
5
Participation de Didier Danet au jury du Cyber 9/12 Student Challenge
Du 5 au 6 avril
Genève

Le Challenge Cyber 9/12 est un concours organisé par le Geneva Center for Security Policy (GCSP) et l’Atlantic Council. Il réunit une vingtaine d’équipes d’étudiants venant des Etats-Unis et d’Europe autour d’un exercice de gestion de crise cyber. Le thème était cette année la cyber sécurité du transport aérien. L’originalité du concours est de porter moins sur les aspects techniques des attaques que sur la gestion de la crise par les autorités compétentes nationales et européennes. Il s’agissait pour les étudiants d’analyser les conséquences politiques, économiques, diplomatiques, militaires de la situation pour proposer un ensemble de mesures permettant de faire face à une situation complexe. Le concours a également la particularité de se passer en trois étapes qui permettent d’envisager la situation de manière dynamique avec une successsion d’événements induisant une adaptation des politiques préconisées.

Le vainqueur cette année est l’équipe « Blacknights » de l’US Military Academy de West Point. Cette équipe s’est montrée d’un excellent niveau, notamment dans sa compréhension des situations de crise et sa connaissance des acteurs européens.

Didier Danet, membre de la Chaire



avr
5
Intervention de Maitre Cécile Doutriaux au Bizz & Buzz Digital Festival
Jeudi 5 avril
Strasbourg, France

Maitre Cécile Doutriaux, membre de la chaire, est intervenue sur les enjeux et risques techniques et juridiques liés au cloud dans les relations B2B lors du Bizz & Buzz Digital Festival.

De plus en plus de sociétés s’appuient sur des relations commerciales pour externaliser leurs produits et être compétitifs. Cela offre de nombreux avantages allant de la rapidité de la mise sur le marché en passant par l’accroissement de l’offre fonctionnelle pour les clients finaux et la réduction des coûts.

Les relations entre les différents partenaires doivent être pérennes pour garantir la sécurité technique et la conformité juridique. Il est donc fondamental de construire une architecture technique et des accords juridiques en cohérence avec ces principes.

En effet, dans la relation B2B, quel opérateur sera considéré comme responsable du traitement et sous-traitant ? Lequel devra garantir la licéité, la finalité et la légitimité du traitement, déterminer la durée de conservation des données, répondre aux exigences de sécurité by design & by default, recueillir le consentement et répondre des atteintes perpétrées contre les systèmes et les infrastructures ?



mar
13
Participation de Jean-Paul Laborde au développement des recommandations sur la collecte, l’utilisation et le partage de preuves à des fins de poursuites judiciaires à l’encontre de terroristes suspectés
Du 13 au 14 mars
La Haye, Pays-Bas

Jean-Paul Laborde, titulaire de la Chaire, présentera ses recommandations concernant la collecte, l’utilisation et le partage de preuves par les militaires dans le cadre du "Criminal Justice and Rule of Law Working Group" du Global Counterterrorism forum.

En savoir plus sur le Criminal Justice and Rule of Law Working Group



fév
20
Intervention de Jean-Paul Laborde à la réunion "Digital Evidence in Counter Terrorism Strategies"
Mardi 20 février
Bruxelles

Jean-Paul Laborde, titulaire de la Chaire, a participé à la session "Digital Evidence, why it’s important and what needs to be improved ?" de la réunion "Digital Evidence in Counter Terrorism Strategies" du CT MORSE.

Suite à l’utilisation intensive d’internet par Daech pour enrôler ses partisans, la preuve numérique devient un élément essentiel pour traduire les terroristes en justice, les réinsérer dans la société et offrir réparation aux victimes.
Des outils juridiques existent pour encadrer la collecte de la preuve numérique dans l’Union Européenne et à l’extérieur mais des problèmes doivent encore être résolu pour permettre l’exploitation optimale de la preuve numérique.
Jean-Paul Laborde a présenté les spécificités des preuves numériques dans les cas impliquant des terroristes et a proposé des recommandations pour limiter l’impunité des crimes terroristes comprenant une dimension internationale.

En savoir plus sur le CT MORSE



jan
23
Intervention de la Chaire au FIC 2018
Du 23 au 24 janvier

Alors que la cybercriminalité croit de manière fulgurante, la Chaire Cyberdéfense Cybersécurité Saint-Cyr, Thales, Sogeti s’impose comme experte en la matière en intervenant au Forum International de Cybersécurité.

Quatre membres de la Chaire Cyberdéfense Cybersécurité Saint-Cyr, Thales, Sogeti ont pris part aux activités du Forum International de Cybersécurité (FIC) qui a eu lieu le 23 et 24 janvier 2018 à Lille. Gérard de Boisboissel, secrétaire général de la Chaire, s’est exprimé lors du plateau TV sur les collectivités territoriales et les données personnelles (lien vers la vidéo). « Il y a un continuum entre les questions de sécurité et de défense qui sont que les vulnérabilités sont parfois duales entre le monde civil et le monde militaire » explique-t-il pour expliquer l’intervention passée de la Chaire auprès de la Mairie de Vannes. Il insiste sur le fait que les collectivités territoriales doivent prendre conscience que « les données qu’elles utilisent ont de la valeur ». D’autres sujets tels que les algorithmes prédictifs et la Cyber Threat Intelligence ont été traité par d’autres membres de la Chaire : Maître Cécile Doutriaux, avocate, et Thierry Berthier, maître de conférences en mathématiques à l’université de Limoges.

Le titulaire de la Chaire Cyberdéfense Cybersécurité Saint-Cyr, Thales, Sogeti, Jean-Paul Laborde, était également présent au FIC 2018 (lien vers son interview). Selon lui, « le manque de coopération internationale est l’une des plus grandes difficultés de la lutte contre la cybercriminalité. L’annonce de la Ministre des Armées et du Ministre de l’Intérieur de la création d’une agence de coopération européenne est une bonne nouvelle. Il faudrait également utiliser des outils juridiques existants tels que la Convention de Budapest et la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée afin d’accélérer la coopération et d’amener les criminels devant la justice ». La Chaire prévoit d’organiser un colloque sur la coopération internationale pénale dans la lutte contre la cybercriminalité le 28 juin 2018 à la Cour de cassation.

Le Forum International de Cyberdéfense vient de clôturer sa 10ème édition à Lille. Rassemblant plus de 60 pays, il permet aux acteurs de la cybersécurité d’échanger et de débattre sur les problématiques de sécurité numérique. Cet événement prend de plus en plus d’ampleur chaque année, montrant bien la nécessité pour tous d’agir en faveur d’un cyberespace sécurisé.



0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 80