invitations@chaire-cyber.fr
 
LA CHAIRE CYBERDÉFENSE

La Chaire de Cyberdéfense et Cybersécurité Saint-Cyr, Sogeti, Thales


Droits et souveraineté à l’age de l’internet : Quels défis pour l’Europe ?

Colloque « Droits et souverainetés à l’âge de l’Internet : quels défis pour l’Europe ? ». Organisé dans le cadre de la Chaire européenne Jean Monnet « Union européenne et société de l’Information » de Télécom Bretagne avec le concours de la chaire de Cyberdéfense et Cybersécurité Saint-Cyr - Sogeti - Thales.
Rennes 12 septembre 2014

http://www.st-cyr.terre.defense.gouv.fr/index.php/crec/Centre-de-recherche-des-ecoles-de-Saint-Cyr-Coetquidan/Menu-Principal/Les-chaires/Chaire-de-Cyberdefense/Les-actualites-de-la-Chaire/Colloque-Droits-et-souverainetes-a-l-age-de-l-Internet-quels-defis-pour-l-Europe

L’Union européenne et ses Etats membres peuvent-ils protéger leurs citoyens contre la surveillance des réseaux par la NSA ? Faut-il « démondialiser » les données personnelles pour mieux les protéger ? Comment « territorialiser » les revenus des géants du Net pour les obliger à payer des impôts en proportion de leur activité réelle dans les différents pays où ils opèrent ? Quelles chances de succès pour une bibliothèque numérique européenne face à Google Books ? Jusqu’où faut-il garantir la neutralité du Net ?

La question des souverainetés s’invite régulièrement dans les débats sur l’évolution de l’Internet. Souveraineté numérique, informationnelle, individuelle, cloud souverain, la profusion des termes et des néologismes montre combien Internet amène à s’interroger sur les contours de la notion même de souveraineté. Face aux différentes formes de domination technique, économique et politique qui s’exercent sur Internet, l’Europe (Union européenne et Conseil de l’Europe) est naturellement amenée à s’affirmer en raison à la fois de sa dimension, de ses compétences et de ses valeurs. Elle cherche manifestement à construire une indépendance, à renforcer son pouvoir de décision et de contrôle, dans ses relations avec les Etats tiers et leurs entreprises. Dans quelle mesure la défense de valeurs propres est-elle compatible avec les valeurs d’ouverture, fondatrices de l’internet ? L’expression des souverainetés numériques, voire la concurrence entre elles, ne risquent-t-elles pas d’être source de balkanisation de l’Internet ? Ces questions seront abordées dans les trois sessions du colloque consacrées respectivement aux valeurs et à la société, au territoire et aux marchés et enfin à la défense et la sécurité.